Archive | Le journal de la MM

Dimanche 4 octobre, Bondi Beach, Sidney

Rassemblement pour la paix à Bondi Beach

L’énergie a tourné ce matin.  Une bonne nuit de sommeil réparatrice et tout le monde a retrouvé le sourire! Malgré la pluie torrentielle qui a quelque peu compromis notre événement sur la plage de Bondi, la bonne humeur et la joie étaient au rendez-vous. Ils étaient pourtant de nombreux bénévoles à avoir préparé depuis des mois ce qui aurait du être le plus grand événement de l’année à Sidney: la formation d’un symbole de la paix composé de milliers de personnes et filmés depuis un hélicoptère. A midi, blottis dans nos coupe-vent et sous nos parapluie, nous avons finalement réussi à mobiliser une centaine de personnes pour vivre ce symbole vu du ciel, avec tendresse et  complicité. Et l’hélicoptère ne nous a pas survolé pour rien…. Nous étions peu mais nous étions là et présents. [...]

Les Philippines offrent à la Marche Mondiale le plus grand signe de paix humain jamais réalisé.

La Marche Mondial pour la Paix et la Non-violence a très certainement connu l’un de ses pics en émotion et en intensité le 7 octobre dans la matinée. Les membres de l’équipe de base ont été invités à assister, sous leurs yeux, au plus grand signe humain pour la paix, réalisé à la perfection par plus de 12’000 élèves des écoles de la ville de Lucena, au sud des Philippines (région sud du Tagalog). Procy Alcala, membre du Congrès représentant le deuxième district de la province de Quazon et Carmen Alcala, responsable d’une ferme biodynamique à Lucena, ont joué un rôle-clé dans le succès exceptionnel de cette performance inégalée jusque-là. [...]

Dhaka, 9 octobre, 137’400 pas, 96 Km parcourus

L’équipe de base s’était scindée en deux pour 3 jours, l’une partant pour le Népal, l’autre pour le Bangladesh. Je suis dans l’équipe du Bangladesh avec Rafa, Ruanita, Micky, Gérard et Alvaro. Bref, mes compagnons de voyage préférés! Quel pot…
Notre petit groupe de 6 arrive donc à Dhaka où un mini-bus nous attend avec une délégation d’amis bangladeshis, membres du mouvement humaniste local. L’on nous passe des colliers d’oeillets oranges et séance de photos à 1 heure du matin.
Une demi-heure plus tard, nous arrivons à notre hôtel « Grand Prince », au confort rudimentaire mais très propre. Au matin, petit-déjeuné épicé et frugal et nous partons pour notre conférence de presse. La chaleur est étouffante et nos vêtements nous collent sur la peau. La salle de presse est pleine à craquer. Rafael de la Rubia rappelle le sens de cette marche et invite le peuple à reprendre son pouvoir en faisant pression sur les autorités.
Pour l’instant, dans les 4 pays que nous avons traversés, nous avons été largement couverts par la presse. Raison de plus pour diversifier les têtes sur les photos! [...]

Inde et frontière pakistanaise

Reportage à la frontière entre l’Inde et le Pakistan

Changement de décors. Arrivée de toute l’équipe à New Delhi qui est reçu à grand renfort de banderole par la délégation humaniste indienne. Cette fois, nous passons du statut de marcheurs à celui de pèlerins. Nous vivons pendant trois jours « à la Gandhi », soit avec le stricte minimum et dans un confort spartiate. Nous sommes hébergés dans l’ancienne demeure de l’épouse de Gandhi qui faisait également office de bureau pour le héros de la non-violence. La bâtisse est délabrée et presque vide. Nous dormons sur des matelas, hommes et femmes séparés. Les douches sont dans les toilettes et l’eau tombe au goutte à goutte. Repas végétariens très simples. L’hygiène laisse à désirer mais nous commençons à nous habituer à ce confort minimaliste. [...]

Corée: de l’amour jusqu’à la frontière…


Vidéo par Isabelle

Nous quittons Delhi et décollons via Dubaï pour Seoul. Dans les journaux offerts à l’embarquement, nous découvrons plusieurs reportages sur notre passage en Inde.  Après une nuit dans l’avion, nous sommes accueillis par nos amis coréens, avec comme d’habitude, banderoles, bouquets de roses et mini-bus. Ce que nous voyons de Séoul nous surprend agréablement. Ville propre, organisée et moderne. Quel contraste après l’Inde! La cerise sur le gâteau pour notre équipe qui avait à peine mangé depuis 4 jours, c’est le festin préparé par les pacifistes coréens. Une table basse couverte de mets délicats et frais sur lesquels nous nous ruons le plus « humainement » possible. Nos hôtes sont soignés et cravatés et je salue toute la sensibilité et le respect coutumier des peuples d’Asie. Nous mangeons en tailleur et avec des baguettes.  Pour beaucoup d’entre nous, épuisés, c’est une résurrection! Nous nous présentons les uns aux autres, membres de l’équipe de base et diverses associations pacifistes sud-coréennes. [...]

Une marche pour la paix à géométrie variable à Kyoto (Japon)

C’est encore une toute autre expérience que de marcher aux côtés d’anciens combattants japonais reconvertis, de femmes militants pour leurs droits, de syndicats exigeant le démantèlement des bases américaines sur l’île, de maîtres d’école revendiquant la démocratisation des écoles et de pacifistes de tous poils qui hurlent des slogans en japonais par haut-parleurs dont nous n’avons rien compris ou presque… Nous avons juste pris conscience que certaines revendications n’étaient pas les nôtres et relevaient de la politique locale. Les risques d’instrumentalisation ne sont pas moindres au cours de cette Marche mondiale mais nous avons peu de moyens de nous en protéger, surtout dans une langue étrangère qui nous échappe complètement. Nos amis japonais auraient pu défiler contre le porc mexicain ou le s manteaux de fourrures en Chien-Chilla, c’était bonnet blanc et blanc bonnet pour nous! Mais si nous devions commencer à trier les organisations aux côtés desquelles nous marchons, nous n’en nous sortirions plus et ne prendrions jamais aucun départ! Le tout est de le savoir et de marcher dans cette conscience, avec bienveillance et une bonne dose d’humour! [...]

Le métro de Moscou: le plus grand défi de la Marche mondiale!

Nous prenons presque toujours les transports publics ce qui n’est pas une sinécure… Et le métro de Moscou fut une véritable épreuve initatique! Ou comment garder le sourire et la foi lorsque l’on doit monter et descendre des centaines de marches avec des valises de 20 kilos…. Regardez plutôt! La Paix nous a vraiment fait suer!
[...]

800 étudiants canadiens chantent « imagine » en soutien aux Marcheurs de la Marche mondiale pour la Paix

Quel cadeau! Merci merci à vous chère et bien-aimée jeunesse de l’Ecole « Chêne bleu » de Pincourt au Canada… Votre initiative nous a donné la chair de poule! Quel bonheur de savoir qu’à l’autre bout du monde, des maîtres d’école et leurs élèves ont l’élan de contribuer à soutenir une poignée de marcheurs pour la paix…. La force et l’enthousiasme que vous nous communiquez est incroyable. C’est comme si vous marchiez main dans la main avec nous. Nous nous sentons complètement unis à vous et éprouvons une infinie gratitude pour votre geste. [...]