Pourquoi je marche?

Ceux qui parcourent ce site depuis sa création en 2003 savent combien la promotion de la paix à travers la valorisation des plus belles actions humaines et la beauté sous toutes ses formes sont la cause de ma vie. Matin, midi et soir, je dirige mon attention et pose des actes pour satisfaire mes valeurs au service de la paix tels que la promotion de la confiance en soi, l’équité, la solidarité, la bienveillance entre les êtres, le respect de l’environnement et l’entente entre les peuples de toutes cultures. Ces valeurs qui s’expriment à travers mon site me permettent d’amener plus de paix en moi et sur la Terre. [...]

Informations générales

Qu’est-ce que la marche mondiale ?

oeilLa Marche Mondiale partira de Wellington en Nouvelle Zélande, le 2 octobre 2009, date anniversaire de la naissance de Gandhi et déclarée “Journée Internationale de la Non-violence” par les Nations Unies. La Marche se terminera à Punta de Vacas en Argentine, dans la Cordillère des Andes, le 2 janvier 2010. Durant ces 90 jours, elle parcourra plus de 90 pays et 100 villes, à travers les cinq continents. Elle couvrira une distance de 160.000 km sur terre. Certaines étapes seront effectuées par mer et par air. Elle passera par tous les climats, toutes les saisons, de l’été torride des zones tropicales et désertiques, à l’hiver Sibérien. Les étapes les plus longues seront celles d’Amérique et d’Asie (environ un mois). Une équipe permanente de cent personnes de toutes nationalités réalisera le parcours complet. [...]

La Marche passe par Genève! Marchez avec nous !

Rejoignez-nous à Genève!

La Marche mondiale passe par GenèveAu cours de son action de 3 mois qui partira de Wellington en Nouvelle Zélande, le 2 octobre 2009, date anniversaire de la naissance de Gandhi et déclarée “Journée internationale de la non-violence”par les Nations Unies et se terminera à Punta de Vacas en Argentine, dans la Cordillère des Andes, le 2 janvier 2010, la Marche mondiale pour la Paix et la Non-Violence passera par Genève le 9 novembre 2009. Son but? Créer une conscience globale qui ouvre la voie à une véritable culture de paix et de non-violence à travers des actions concrètes et mobiliser les citoyens autour d’événements fédérateurs. [...]

Rencontre avec Albert Jacquard et la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence à la 7ème édition du DEFISTIVAL

Sur le Champ de Mars à Paris, face au Mur pour la Paix, le Défistival a célébré de manière festive la Diversité et la Mixité sous toutes ses formes. C’est autour du sport, du spectacle vivant, de la musique et d’activités ludiques que près de 10.000 personnes sont « venues avec leurs différences et reparties avec leurs ressemblances ». [...]

Cate Blanchett et Andrew Upton adhèrent à la Marche Mondiale pour la Paix et la Non Violence

Cate Blanchett et Andrew Upton, comme des centaines célébrités du monde entier, ont adhéré à la Marche Mondiale pour la Paix et la Non Violence, évènement pour le désarmement nucléaire et la résolution pacifique des conflits. « C’est étonnant de voir le nombre de personnes qui considère aujourd’hui l’intervention armée comme la meilleure solution aux problèmes mondiaux”. [...]

L’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina Faso a adhéré à la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence.

Noufou Tiendrebeogo, le président de l’AEEMB qui regroupe plus de 100 000 membres, a expliqué : « Nous adhérons à la marche mondiale pour la paix et la non-violence car la promotion de la paix (sens de la racine du mot islam) constitue l’essence même de la religion musulmane et la condition sine qua non du développement ». [...]

Vendredi 25 septembre, Paris-Singapour-Auckland. 0 pas, 0 Km

Isabelle Bourgeois à l'aéroportNotre Marche Mondiale a bien failli ne jamais commencer et avorter aux guichets d’enregistrement de Singapour Airlines.

Sept d’entre nous venaient de se retrouver à l’aéroport Charles de Gaulle dont Rafael de la Rubia, porte-parole international de la Marche. Nous étions euphoriques quand l’hôtesse, feuilletant nos passeports, nous a demandé tout sourire si nous avions un visa pour la Nouvelle-Zélande ou, à défaut, un billet d’avion attestant de notre sortie du pays. Rafa, herberlué comme nous, répond par la négative. L’heure est grave. Non, pas déjà… Pas avant d’avoir au moins décollé une fois ! Personne n’avait été informé de cette réglementation. Et bien entendu, nous n’avions pas en main les précieux billets électroniques, ceux-ci étant dans la sacoche de la personne responsable de nos vols, elle-même en route à 10’000 mètres d’altitude pour nous rejoindre à Auckland ! [...]