Noël en Bolivie avec les Tiwanakus

Juste le temps de vous souhaiter un joyeux Noël dans cette belle énergie christique que j’ai du mal à contacter ici à Arequipa au Pérou après une cérémonie pour la paix hier en Bolivie. Ou du moins, prend-elle sans doute une autre forme avec laquelle je ne suis pas familière. Sapins en plastique, fausse neige, célébrations très estompées et pas moins « consumériste » que chez nous. Et avec 28 degrés à l’ombre, on est loin du carreau de fenêtre gelé à travers lequel j’aime tant contempler en décembre le paysage enneigé de ma bien-aimée montagne. Mon village de Pinsec me manque, mes voisins, ma famille et mes amis aussi. J’ai hâte de retrouver la tendresse d’un flocon de neige et le fumet simple d’un bon chocolat chaud. [...]

L’adieu au « pas de deux »

eclosionC’est dans le car qui nous conduit du Pérou au Chili, à travers le désert de l’Atacama, que j’écris ces mots…

La Marche aura été exigeante avec nous, impitoyable parfois comme aujourd’hui, en ce qui me concerne. Depuis le début, elle m’a donné de la pâte à pétrir que j’ai transformée de mon mieux en petits pains au sucre… Mais en ce moment, il m’est demandé de faire une brioche dorée quand je suis encore assommée par le coup de faucille qui a moissonné hier, le soir de  Noël, le blé de sa farine. [...]

Notre première marche au Chili

Nous nous sommes levés à 5 heures du matin à Tacna (après une panne d’électricité dans notre hôtel qui nous a privé d’eau et de lumière ) pour prendre le bus qui nous a conduit à la frontière entre le Pérou et le Chili. Nous avons été reçus par le Maire de la ville-frontière Arica et par la Présidente de la branche chilienne de l’association « Monde sans Guerres ». Un convoi de voitures et de motards est venu à notre rencontre et nous avons entamé notre première « marche sur 4 roues » car le tracé était si long qu’il a été décidé de le faire en voiture… Exceptionnellement, cette alternative ne m’a pas déplu pas tant j’étais fatiguée avant-hier. Nos nuits sont à nouveau très courtes. Nous nous sommes rendus sur la place de la ville où estrade, podium, sono, banderoles, public et groupes folkloriques étaient au rendez-vous. Une nouvelle fois, un Ancien a exécuté un rituel de purification et une cérémonie pour la paix en priant quelques élus municipaux et quelques représentants de l’équipe de base d’humecter les quatre coins d’un grand carré de tissu multicolore avec de l’eau contenue dans un verre. Je suis chaque fois impressionnée de voir la multitude de personnes qui se sont mobilisées depuis des mois pour organiser le passage de la Marche dans leur ville, la quantité incroyable d’artistes qui se produisent bénévolement pour l’occasion. Ce sont chaque fois des milliers de personnes, à tous les échelons de la société, qui se sont impliqués après leurs heures de bureau, pendant leurs jours de congés ou leurs vacances pour faire de cet évènement « l’évènement de l’année » dans leur région. [...]

Nous marchons au pied de la dune d’Iquique

IquiqueJ’ai adoré cette étape. est une ville du nord du Chili, capitale de la región de Tarapacá. Le nom de la ville vient du mot aymara Ique-ique, qui signifie « dormir » ou « lit », ce qui ne m’étonne guère car une dune gigantesque surplombe la ville comme un énorme matelas! Elle possède le plus grand port commercial d’Amérique du Sud. Il est notamment utilisé pour l’exportation de nitrates. Autrefois péruviennes la ville et la province qui l’entoure sont annexées par le Chili suite à sa victoire dans la Guerre du Pacifique (1879-1884). Le 21 décembre 1907, un terrible massacre y eut lieu à l’école Santa Maria, suite à la grande grève de la province de Tarapacá, un mouvement social spontané qui s’appuyait sur des organisations ouvrières en formation, grève que le gouvernement décida de noyer dans le sang… Il nous arrive régulièrement de passer par des lieux aux tristes mémoires et nous sommes toujours heureux d’avoir l’occasion de transformer ces espaces de tristesse en lieu d’espoir et de joie. [...]

Acte massif de clôture de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence

Après avoir parcouru 200.000 km, l’équipe internationale de la Marche est arrivée au Parc d’Etude et de Réflexion Punta de Vacas, en Argentine. Près de 20.000 personnes ont écouté les témoignages de l’équipe internationale qui a parcouru la planète en demandant le désarmement nucléaire. Se sont exprimés des Marcheurs de chaque continent. [...]

Mes adieux à Punta de Vacas

Quelles frustrations! Trois jours avant notre arrivée à Punta de Vacas, j’ai effacé par erreur mon disque dur! Plus aucune trace de la Marche Mondiale, plus d’Internet, plus d’accès au blog… J’ai été trop triste d’abandonner mes lecteurs à 100 mètres de la ligne d’arrivée! Je tente donc aujourd’hui, un dépannage d’urgence, en publiant ces quelques lignes après notre arrivée hier à notre destination finale. Mais heureusement, un ami génial de la Marche a pu récupérer toutes les images vidéos et quelques mails… Heureusement que j’ai tenu un blog car il m’aidera à garder en mémoire les instants les plus relevants de cette aventure pour la rédaction de mon livre sur mon expérience avec la Marche. [...]